Conseils Pratiques

Conseils Pratiques

 

 

 

 

 

 

 

ASSEMBLAGE  et  DECORATION

DE VOTRE MAQUETTE COLINTER PRODUCTIONS

 

Généralités

 

Contrairement à une idée répandue chez nombre de modélistes l’assemblage de constructions en plâtre ou en pierre synthétique ne nécessite ni compétence ni dextérité particulières. Il faut simplement du soin et de la patience, ce qui est à la portée de tout un chacun.

Le plâtre est plus léger que la pierre synthétique, mais plus fragile.De façon générale les conseils qui valent pour l’un valent également pour l’autre.

Ces matériaux offrent l’inconvénient, par rapport au plastique, d’une relative fragilité ; Ils ont par contre l’incomparable avantage d’un réalisme quasi inégalable dans le rendu des textures et des matériaux.

Nos modèles sont des productions artisanales : cela signifie qu’elles sont produites en petites séries et avec des moyens sans commune mesure avec ceux de l’industrie. Il en résulte que nous ne pouvons garantir une régularité parfaite au niveau de la production des éléments constitutifs de nos bâtiments et éléments de décor et qu’un minimum de travail de préparation, voire de petite rectification, est généralement nécessaire avant l’assemblage définitif.

Tous deux se travaillent très bien au cutter, à la lime, à la râpe, à la scie, au papier de verre et à la pointe à graver. Ils se peignent également très bien et acceptent indifféremment quasiment toutes les sortes de peintures communément utilisées en modélisme : peintures à maquettes de type glycerophtalique (type humbrol), gouaches, aquarelles ou acryliques. Le brou de noix peut être également utilisé ainsi que diverses encres : c’est selon les goûts et les habitudes de chacun, en fonction des objectifs à réaliser.

De surcroît ils se « patinent » superbement bien à la « terre à décor » du fait de leur nature poreuse.

 

Matériel nécessaire

 

Pour mener à bien l’assemblage de votre maquette Colinter Productions il vous faudra prévoir, en plus de l’équipement de base du modéliste, le matériel suivant :

·       cutter

·       petites équerres d’écolier, de préférence en métal

·       râpe à gros grain et lime assez fine

·       papier de verre et/ou toile émeri (grains assortis)

·       bracelets élastiques en caoutchouc

·       colle universelle ou Néoprène gel et super-glue ou équivalent

·       pâte à modeler (type non durcissant utilisé par les enfants)

·       pâte à modeler de type durcissant à l’air (facultatif)

·       cale à poncer (morceau de contreplaqué épais garni de papier de verre collé à plat dessus)

 

Contenu de la boite de votre maquette Colinter Productions

 

Dans la boite vous devez trouver tous les éléments nécessaires à la réalisation de votre modèle réduit, à savoir, en règle générale

·       éléments constitutifs, murs

·       plaques de toiture (en plâtre, pierre synthétique, carton ou plastique)

·       sachet de plâtre ou de pierre synthétique pour l’assemblage et le jointoiement de votre construction.

Et, le cas échéant, selon les spécificités de chaque maquette :

·       portes, fenêtres et volets (en plastique, carton , matière plastique, pierre synthétique, résine ou  métal blanc selon les  modèles)

·       accessoires de finition : faîtière(s), cheminée(s) etc...

·       garnitures pour fenêtres

·       pièces de balsa ou autre pour la fabrication des rives de toit et autres éléments (portes cochères etc...)

 

ASSEMBLAGE DE VOTRE MAQUETTE COLINTER PRODUCTIONS

 

Phase de préparation des pièces

 

La première opération consiste à contrôler toutes les pièces une à une.

Le cas échéant, procédez  à l’ébavurage des pièces plastiques ou métalliques si votre modèle en comporte. Vérifiez l'équerrage et la rectitude des plans de joint des murs (voir la photo du couvercle de la boite pour la mise en place des éléments entre eux). Rectifiez les à la cale à poncer.

Pour ce faire : posez la cale bien à plat sur une table stable et ferme et frottez la pièce à rectifier sur la cale en lui imprimant un mouvement de va et vient régulier ; procédez par étapes en vérifiant fréquemment l’avancement du travail. Maintenez les pièces à rectifier fermement mais sans brutalité : n’oubliez pas la fragilité intrinsèque du matériau !  Nota : en cas de casse inopinée d’une pièce, pas de panique ! cela se recolle très bien si la cassure est franche.

C’est également le moment de corriger les éventuelles petites imperfections de moulage (creux, fissures ou manques de matière dûs à la présence de petites bulles d’air lors de la coulée). Ces petits défauts peuvent se corriger très facilement de deux façons : soit en les rebouchant avec un peu du plâtre contenu dans la boite, gâché à une consistance crémeuse, puis poncé légèrement après séchage complet, soit, au contraire, en les soulignant : en effet nombre de constructions réelles présentent des défauts d’aspect, des pierres de parements cassées ou des enduits cloqués ; quelques petits coups de cutter bien appliqués rendront ces petits défauts criants de vérité.

Si vous utilisez des portes et de fenêtres rapportées vérifiez qu’elles s’inscrivent sans forcer dans les emplacements prévus pour elles; rectifiez les également, si besoin est (à la lime ou à la cale à poncer). Les embrasures de portes et de fenêtres peuvent également être retouchées, le cas échéant, de préférence au cutter de type X-Acto.

Les emplacements des portes et fenêtres ne sont pas débouchés. Si vous souhaitez éclairer votre construction il sera donc nécessaire de percer les ouvertures. Pour ce faire, humectez la surface à découper avec un pinceau trempé dans de l’eau, faites d’abord un petit trou à la mini-perceuse ou à la vrille à main, puis agrandissez le progressivement jusqu’à la taille désirée. N’oubliez pas de laisser un méplat sur lequel viendra s’appuyer le chambranle de la fenêtre ou de la porte.  Là encore, patience et longueur de temps sont de rigueur.

Les portes cochères peuvent être représentées par des pièces de bois (type balsa)  ou de carte plastique que nous vous conseillons de graver, afin d’y figurer les planches et autres encadrements avant teinture et mise en place. Une pointe de compas, ou mieux encore, une pointe à graver et deux petites équerres sont les outils idéaux pour ce genre de petit travail. 

Pour couper la carte plastique, utilisée notamment pour les toitures  : entamez le avec un cuter en vous guidant d’une règle et cassez le franchement en vous guidant, si besoin, sur un bord de table.

Ces travaux de préparation effectués vous pouvez passer à la mise en peinture des portes et fenêtres.

Pour les pièces en bois nous conseillons vivement l’utilisation du brou de noix au rendu d’un réalisme saisissant. Un fois peintes garnissez les fenêtres de Rhodoïd (collé à super-glue ou équivalent) et, si vous le souhaitez, de papier figurant les rideaux ou voilages. Si vous ne débouchez pas les issues vous pouvez simplement choisir de peindre les fonds de fenêtres en gris mat avant de les y fixer.

l’assemblage

Avant toute chose procurez vous une petite chute, d’environ 30 x 30cm, de matériau lisse type formica ou mélaminé.

Tracez y deux lignes se coupant à angle droit, à quelques centimètres de deux des bords, cela vous servira de guide de montage pour l'équerrage des deux premiers murs de votre bâtiments.

Cela fait, mettez vos 4 éléments en place «  à blanc «  (sans colle) en vous aidant des lignes tracées et de vos petites équerres et assurez les avec un bracelet caoutchouc. Vérifiez que tout est bien droit, d’équerre et d’aplomb. Rectifiez les plans d’appui , si besoin.  Ensuite retirez le caoutchouc, encollez sans excès les bords et assemblez en répétant la procédure ci-dessus.

Durant le séchage de la colle préparez de longs petits « boudins » de pâte à modeler ; triturez la de façon qu’elle devienne bien souple et un peu collante. Une fois la colle prise, garnissez tout le tour du bas des murs de votre construction d’un bourrelet de pâte à modeler en prenant bien soin de bien la presser à la fois contre le bas de mur et contre la surface de formica de façon à former un joint étanche .  Préparez ensuite une gâchée de plâtre liquide : dans un récipient versez une quantité d’eau égale au volume de plâtre sec à gâcher ; Ajoutez y le plâtre, en saupoudrant. Attendez 2 minutes, puis remuez le mélange jusqu’à obtention d’un mélange homogène d’une consistance proche de celle du lait entier. Laissez reposer encore deux minutes, puis remuez légèrement avant de verser à l’intérieur de Votre maquette. Ce « plancher » intérieur en plâtre assurera la solidité de l’ensemble. Si vous désirez éclairer votre construction n’oubliez pas de ménager une réservation pour passer les fils électriques (un morceau de pâte à modeler fera parfaitement l’affaire - voir croquis). Vous pouvez également percer un trou dans la base après séchage complet.

Une fois le plâtre de fond bien sec, retirez la pâte à modeler et décollez délicatement le bâtiment du formica, avec une lame de cutter, par exemple. Procédez ensuite aux éventuelles retouches des plans de joints avec un peu de plâtre, gâché à une consistance crémeuse. Comme pour les petites rectifications initiales vous pouvez poncer, limer et regraver après séchage complet des joints.

La mise en place de la toiture ne présente aucune difficulté particulière, il s’agit seulement de vérifier qu’elle porte bien sur ses murs d’appui, et de rectifier ceux-ci à la lime ou à la cale à poncer, le cas échéant, et de vérifier également que les deux faîtes de la toiture s’ajustent bien ensemble. Là encore, petite rectification à effectuer si nécessaire. Si vous le souhaitez vous pouvez également affiner les bords débordants de la toiture pour un meilleur aspect.

Tout ceci étant fait vous pouvez procéder au collage des pans de toiture, sans oublier de coller les faîtes entre eux. Un fois le collage effectué il vous faut préparer (ébavurage et coupe à la bonne dimension) les éléments de faîtière, puis rectifier légèrement le plan de joint des deux pans de toiture afin que la faîtière en épouse bien la forme. Si vous le désirez vous pouvez remplacer les faîtières façon tuiles par des bandes de papier ou de plasticard figurant un faîtage en tôle de zinc. Le collage de cet élément s’effectue, de préférence,à la colle Néoprène gel.

Les planches de rives sont à tailler dans des morceaux de balsa, de carton ou de plasticarte et à coller ensuite à la super-glue. N’oubliez pas de rectifier les bords de toiture, si besoin est, avant de poser les rives. Les rives peuvent êtres peintes ou teintées, façon bois naturel .Si vos rives sont en balsa, là encore nous conseillons l’usage du brou de noix. Bien entendu il est préférable de teinter les rives avant de les mettre en place. Attendre le séchage complet avant de procéder au collage. Vous pouvez, là aussi, préférer de remplacer les rives en bois fournies par des bandelettes de papier ou plasticard afin de figurer des rives en zinc.

Préparez ensuite la cheminée, vérifiez le bon angle du pied de celle-ci par rapport au toit, assemblez le chapeau (le cas échéant), puis collez la en place à la colle Néoprène.

Pour représenter le solin (joint entre la cheminée et la toiture) vous pouvez utiliser de la pâte à modeler durcissante, pour imiter un solin en ciment, ou une bandelette de papier peinte en gris-argent mat pour imiter une zinguerie.

 

Peinture et Décoration

 

Une fois l’assemblage terminé vous pouvez passer à la décoration du bâtiment à proprement parler.

C’est une étape souvent redoutée par de nombreux modélistes, cependant, si vous appliquez les quelques conseils ci-dessous nous sommes certains que vous réussirez sans problème cette phase délicate et que vous serez vous-même surpris du résultat obtenu.

Pour peindre votre modèle vous pouvez utiliser de nombreux types de peinture, fonction de vos goûts et de vos habitudes de travail :

 

-         peinture à maquette « classique » type Humbrol

-         peinture à maquette acrylique type Tamya

-         peinture acrylique en tube pour artistes

-         gouache

-         aquarelle

 

Attention ! Quelque soit le type de peinture choisie, le plâtre et les pierre synthétique doivent se peindre avec une peinture EXTREMEMENT DILUEE.

passez une légère couche du diluant approprié à la peinture que vous utilisez sur les éléments à décorer immédiatement avant de les peindre : cela évite une absorption trop rapide des pigments par le support.

 

 FAITES QUELQUES ESSAIS sur le dessous de la bâtisse avant de vous « lancer ».

 

Quelques petits « Trucs » pour bien réussir votre décoration :

 

Nous conseillons de peindre les fonds des emplacements des portes et fenêtres d’une couleur neutre assez sombre, propre à dissimuler à l’œil d’éventuelles petites fentes entre les huisseries et leurs encadrements.

Pour la bâtisse proprement dite, commencez toujours avec les couleurs les plus claires, procédez par étapes successives. Il est toujours possible de foncer une couleur claire mais très difficile d’éclaircir une couleur foncée après coup.

Pour les portes, volets et planches de rives que vous souhaitez teinter couleur bois, le meilleur moyen d’arriver à une teinte criante de réalisme et de tremper la pièce à teinter quelques instants dans le brou de noix. (bien laisser sécher ensuite !)

Une fois la construction entièrement peinte et bien sèche, collez en place portes et fenêtres et procédez à la patine de votre maquette, en fonction de vos goûts et de sa destination.

Pour la patine vous pouvez utiliser des lavis de peinture extrêmement diluée et des « jus » d’encre de chine très diluée dans de l’alcool à brûler.

 Pour la dernière touche de finition nous préconisons l’usage de la « terre à décor ».  Attention à ne pas avoir la main trop lourde !

Un fois votre décoration terminée, un voile de vernis mat en bombe harmonisera les couleurs et fixera les pigments.

 

 

COLINTER PRODUCTIONS

Articles et accessoires pour modélistes adultes

 

Collections Internationales

29 rue St Victor

55100 VERDUN

FRANCE

 

R.C. : Verdun A 348 753 559

Siret : 348 753 559 00015

TVA   : 6534875355900023

 

Tel.      : 03 29 86 05 44

E-Mail : colinter55@yahoo.fr